Réserve Trésor

Historique

Vers un statut d’espace protégé…

C’est en 1992 qu’un naturaliste néerlandais, Joep Moonen, ayant vécu au Suriname et installé en Guyane française depuis plusieurs années, apprend la vente par l’évêché de Guyane de l’actuel terrain de la réserve. Il prépare un projet de Parc Tropical  dans le but de protéger et maintenir la valeur patrimoniale de cet espace. Il envoie ce projet au Prince Philip, Président du WWF Pays Bas, et au Prince Bernhard Président du WWF-International. Bien qu’apprécié, son projet ne recevra pas le support du WWF qui n’a pas vocation à mener des acquisitions foncières.

En 1993, Hans Pfeiffer, un agent du Ministère de l’Environnement néerlandais, visite la Guyane grâce à Joep Moonen, qui lui présente son projet de « parc tropical Trésor ». Hans repart aux Pays Bas avec ce projet. Il le présente à son ami Vijko Lukkien, à l’époque Directeur du Jardin Botanique de l’Université d’Utrecht. L’Université d’Utrecht est spécialisée dans la flore néotropicale d’Amérique du Sud et se montre aussitôt intéressée par ce projet de création d’une réserve forestière tropicale. Vijko et Hans réussissent progressivement à convaincre le Conseil d’Administration de l’Université des mérites du projet.

premiers inventaires botaniques 2001 © FotoNatura

premiers inventaires botaniques 2001 © FotoNatura

L’Université accepte de garantir le prêt nécessaire à l’acquisition. Ceci ne pouvait être réalisé qu’à travers une institution légale indépendante telle qu’une fondation. La Fondation Trésor « Stichting Tresor » est alors fondée le 13 décembre 1994 à Utrecht. Un important support financier est obtenu de plusieurs entreprises néerlandaises, notamment de la Compagnie d’électricité et d’une des loteries nationales des Pays-Bas. Hans Pfeiffer rencontre les représentants du syndicat ecclésiastique de la Guyane Française et commence la négociation du prix du terrain. Il conclue la transaction avec l’Évêque et le transfert de propriété (2464 hectares) est officialisé en 1995.

premiers inventaires botaniques orapu2001 © FotoNatura

premiers inventaires botaniques orapu2001 © FotoNatura

La chasse, la cueillette et l’entrée dans la réserve sont strictement interdites par la Fondation propriétaire. Cependant, celle-ci se heurte rapidement à de nombreuses difficultés pour atteindre son objectif de protection et faire respecter la réglementation. Le statut de propriétaire privé ne confère que des moyens limités. Il est rapidement apparu qu’un statut légal était primordial pour réaliser les opérations nécessaires à la gestion de la réserve. Après de multiples discussions avec la Préfecture, un arrêté préfectoral (Arrêté préfectoral n°598 ID/4B du 20/05/1997) classe la réserve en Réserve Naturelle Volontaire.

D’une Réserve naturelle volontaire à une Réserve Naturelle Régionale

Joep Moonen gère d’abord seul et bénévolement la réserve naturelle. Il surveille le site chaque semaine, accueille les visiteurs, maintient les contacts avec les autorités et la Fondation. Une association est ensuite créée pour gérer la réserve : l’Association Réserve Naturelle Trésor, créée en 1999 (publication au Journal Officiel le 15 mai 1999) par une poignée de naturalistes guyanais. Certains d’entre eux sont toujours membres du Conseil d’Administration aujourd’hui.

Trois objectifs principaux sont fixés par le gestionnaire et le propriétaire pour protéger les milieux et la biodiversité de la réserve naturelle : la protection du site pour maintenir son intégrité, la participation à la recherche scientifique pour améliorer les connaissances en écologie tropicale et l’ouverture au public pour sensibiliser la population à la conservation du patrimoine naturel. Pour remplir ce troisième objectif, un sentier botanique est ouvert sur la partie haute de la réserve, accessible depuis la Route départementale 06 (RD6), en 2001. Un carbet d’accueil vient compléter ce dispositif en 2002. En 2005, Un incendie criminel détruit entièrement le carbet, il est reconstruit en 2009 mais sera de nouveau incendié en 2012. Un troisième projet de construction est à l’étude. Jusqu’à présent aucune revendication n’a justifiée ces actes criminels qui restent à ce jour impunis.

Le 27 février 2002 la Loi relative à la démocratie de proximité, qui modifie le code de l’environnement est votée. La compétence de classement des Réserves Naturelles Régionales est désormais confiée au Conseil régional ainsi que la responsabilité des anciennes réserves naturelles volontaires. Le décret d’application de cette loi est publié le 18 mai 2005, rendant le classement en RNR de nouveaux sites naturels possible. La Fondation Trésor dépose le 17 mai 2006 sa demande de classement en Réserve Naturelle Régionale. Trésor devient le 21 avril 2009 la première Réserve Naturelle Régionale de Guyane par Délibération du Conseil Régional. Les modalités de ce classement sont fixées dans la Délibération du 12 février 2010 (voir chapitre réglementation).

Assemblée plénière du conseil regional de Guyane-12 février 2010

Assemblée plénière du Conseil Régional de Guyane-12 février 2010

Le premier salarié de la réserve a été embauché en 1995. De 2004 à 2010, un deuxième agent rejoint l’équipe à temps plein sous la direction du Président qui officie aussi en tant que conservateur. Un poste de conservateur est créé en 2010 et un poste d’animateur en 2012 ce qui porte l’équipe salariale à 4 personnes.

L’actuel conseil d’administration de la réserve est composé de :

  • Caroline Bedeau,Présidente.
  • Alizée Ricardou, Trésorière.
  • Mathilde Segers, Secrétaire.
  • Olivier Tostain, administrateur.
  • Isabelle Delafosse, administratrice.
  • Olivier Fortune, administrateur.
  • Thomas Luglia, administrateur.
  • Jérémy Tribot, administrateur.
  • Antoine Baglan, administrateur.
  • Rejeanne Asselas, aministratrice.

Deux membres associés participent à leurs travaux : Merryl Martin et Sarinah Asselas.

signature des différents accords - Vijko Lukkien & Karine Néron-12 février 2010

signature des différents accords – Vijko Lukkien & Karine Néron-12 février 2010